Collège Simone Veil
Tel : 04.92.40.24.90
 

DP3 / DME : Visite du lycée professionnel Paul Héraud – Mardi 15 mars 2016

mardi 15 mars 2016, par Professeur de Technologie

Mardi 15 mars 2016, le groupe DP3/DME s’est rendu à Gap, afin de découvrir le lycée professionnel Paul Héraud.

Nous avons été très chaleureusement accueillis par le chef des travaux, M.Artaud. La visite s’est déroulée en deux temps : M.Artaud nous a présenté tout d’abord le lycée "en général" puis les différentes formations qui y sont proposées.

Le lycée professionnel Paul Héraud accueille environ 330 élèves, dans des classes de 3ème, CAP, Bac professionnel et BTS (+ des adultes en apprentissage). M.Artaud nous a d’abord fait visiter les lieux : le hall d’accueil, la maison des lycéens, la salle de télé, la salle de vidéo, la salle de babyfoot et les casiers. Il a expliqué aux élèves que le statut de lycéen est bien différent de celui de collégien : une plus grande "liberté" est accordée aux lycéens !

M.Artaud a ensuite présenté les filières de formation du lycée et diplômes associés  :

- Le baccalauréat professionnel : TECHNICIEN D’ÉTUDES DU BÂTIMENT
Ce baccalauréat est décliné en 2 options :
Option A : Études et Économie  : le travail consiste à chiffrer le travail de l’assistant d’architecte afin de pouvoir fournir des devis aux futurs clients.
Option B : Assistant en Architecture : son travail consiste à dessiner des plans qui seront ensuite vérifiés par l’architecte, et à les modifier sur demande du client.

Ces 2 options, et les métiers qui en résultent, sont complémentaires. 15 places sont disponibles dans chacune de ces options chaque année. M.Artaud a précisé que c’est un baccalauréat plutôt scientifique, il faut être attiré par le dessin, les calculs, les mathématiques. Les élèves sont formés sur des logiciels permettant de dessiner les bâtiments en 3D et de chiffrer le coût de ces bâtiments.

M.Artaud nous a fait visiter une salle de classe et nous avons pu également observer des élèves de BTS en train d’élaborer des plans. Le taux de réussite à ce baccalauréat est très élevé : environ 95% chaque année. La filière compte environ 60% de garçons et 40% de filles.

Les débouchés professionnels possibles sont : les cabinets d’architectes, les bureaux d’études d’entreprises du Bâtiment, les cabinets d’économistes de la construction, de métreurs vérificateurs, les Bureaux d’Études Techniques (BET), les services techniques des collectivités territoriales et des administrations, et bien entendu la poursuite d’études en BTS ou IUT.

M.Artaud a insité auprès des élèves : il reste encore des places pour effectuer des mini-stages qui permettent sur une journée ou une demi-journée de découvrir davantage cette filière, il ne faut donc pas hésiter !

- Le baccalauréat professionnel : CONDUCTEUR ROUTIER TRANSPORT DE MARCHANDISES
Ce baccalauréat préparé en 3 ans après la 3ème permet d’obtenir les différents permis :

Permis B : la 1ère année
Permis C (poids lourds affectés au transport de marchandises ou de matériel dont le poids est supérieur à 7,5 tonnes) : la 2ème année
Permis E(c) : (véhicule de plus de 7,5 tonnes avec remorque de plus de 750 kg) : la 3ème année
Un certificat de formation “transport de marchandises dangereuses” est passé par tous les élèves en 2ème année.

- Le baccalauréat professionnel : MAINTENANCE DES VEHICULES
Il existe 2 options :

Option : Voitures Particulières
Option : Véhicules Transport Routier

En fin de formation, le titulaire du baccalauréat doit être capable de :
- recevoir le client et estimer le coût d’une réparation,
- mesurer et contrôler les valeurs caractéristiques des performances d’un véhicule (diagnostic),
- déclencher une procédure de maintenance (démontage, remontage, réglage, essai)
- utiliser les outils informatiques,
- développer une démarche de qualité et participer à la formation des personnels.

Les élèves issus de cette formation pourront également poursuivre leurs études en BTS (Brevet de Technicien Supérieur).

M.Artaud nous a fait visiter les ateliers dans lesquels se déroulaient des cours ou plutôt travaux pratiques. Par groupes de 3 ou 4, les collégiens ont pu poser toutes les questions qu’ils souhaitaient aux lycéens qui les ont accueillis très chaleureusement. Les collégiens ont ainsi pu échanger avec des élèves en classe de seconde qui leur ont décrit leur quotidien, les journées au lycée, le rythme de travail, la vie à l’internat, les activités proposées par le lycée....

Nous remercions très chaleureusement M.Artaud qui nous a guidés tout au long de cette après-midi, les enseignants qui ont reçus les collégiens dans leurs cours et les lycéens qui ont accepté de répondre à toutes nos questions.......

Article paru dans le Dauphiné Libéré :

PDF - 470.4 ko
Article Dauphiné Libéré du 18/03/16
 
Collège Simone Veil – 500, av F. Mitterrand - 05230 La Bâtie-Neuve Tel : 04.92.40.24.90 – Responsable de publication : Mme Marie SELVA
Dernière mise à jour : samedi 7 novembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille